• Increase font size
  • Decrease font size
  • Default font size
Accueil arrow Nos articles arrow Archéologie arrow Presse : Exhumation d'une reine viking et de sa mystérieuse compagne
Presse : Exhumation d'une reine viking et de sa mystérieuse compagne Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Halfdan Svarti, le 24-09-2009
Evaluation éditeur
Evaluation utilisateurs    (0 vote)
Pages vues 9333    

SLAGEN, Norvège (Reuters) - Le squelette d'une reine viking a été exhumé lundi du sol norvégien par une équipe d'archéologues, qui espèrent éclaircir le mystère d'un autre squelette féminin enterré à ses côtés voici 1.200 ans.

Il pourrait s'agir du squelette d'une servante, tuée à la mort de sa maîtresse pour l'accompagner dans la tombe, pratique déjà constatée chez les Vikings. Dans une hypothèse moins cruelle, on pense aussi que les deux corps pourraient être ceux d'une mère et de sa fille, mortes ensemble et enterrées dans le même caveau. "Nous allons effectuer des analyses d'ADN afin de le savoir. Je n'ai pas connaissance d'autres squelettes vikings qui auraient été analysés comme nous allons le faire", a déclaré à Reuters Egil Mikkelsen, directeur du musée d'histoire culturelle d'Oslo, lors de l'exhumation. Sous une pluie battante, quatre hommes ont soulevé un cercueil d'aluminium contenant les ossements des deux femmes après avoir creusé un trou d'un mètre cinquante dans le tumulus où elles avaient été enterrées en 834, originellement dans un drakkar de 22 mètres. Le bateau enterré, avec sa proue de chêne incurvée encore intacte et les deux corps à son bord, avait d'abord été découvert en 1904 au coeur d'une butte de cinq mètres de haut entourée de champs de maïs. Le drakkar, connu sous le nom de "navire d'Oseberg", se trouve aujourd'hui dans un musée d'Oslo. Remis en place en 1948, les ossements n'avaient depuis lors plus été dérangés. "Nous ne savons pas qui elles étaient", a justifié Mikkelsen, précisant que les tests d'ADN permettraient de savoir si elles avaient un lien de parenté. "Mais j'ai toujours pensé à elles comme à une reine et sa servante", a-t-il ajouté.

SACRIFICE RITUEL

Si c'est le cas, la deuxième femme aurait pu avoir la gorge tranchée dans un sacrifice rituel destiné à l'envoyer au côté de sa maîtresse dans l'au-delà. Au Danemark, la découverte d'une tombe viking a mis au jour les corps de deux hommes, dont l'un avait été décapité. De plus, l'analyse des os permettra de déterminer quel était l'alimentation des deux femmes. Chez les vikings, la viande était un mets de choix, le peuple se nourrissant plutôt de poisson. "Si elles étaient mère et fille, on peut penser qu'elles ont eu le même régime alimentaire, mais si l'une des deux était une servante, leurs repas ont dû être différents", a précisé Mikkelsen.

Le cercueil d'aluminium doit être emmené à Oslo où il sera ouvert pour les analyses, qui devraient durer un an. Les archéologues ont placé dans le sarcophage une pièce de 20 couronnes norvégiennes, gravée d'une représentation du navire d'Oseberg et datée de 2007, afin d'indiquer à leurs lointains successeurs à quelle date la tombe a été ouverte. Parmi les 200 personnes qui ont assisté à l'exhumation se trouvait Leszek Gardela, étudiant polonais en archéologie âgé de 23 ans. Il portait pour l'occasion un costume de Viking et une épée à la ceinture. "C'est une expérience que l'on n'a qu'une fois dans sa vie", a-t-il expliqué.

Par Alister Doyle , 10/09/2007

 

Lien source : http://www.boursier.com/vals/all/exhumation-d-une-reine-viking-et-de-sa-mysterieuse-compagne-feed-28831.htm

 


Dernière mise à jour: 07-12-2009

Publié dans : Nos Articles, Archéologie

Commentaires utilisateurs (0) Fil RSS des commentaires

Aucun commentaire posté

Ajouter votre commentaire

 
< Précédent