Presse : Bijoux vikings déterrés au Danemark
Ecrit par Halfdan, le 08-09-2013
Evaluation éditeur
Evaluation utilisateurs    (0 vote)
Pages vues 6416    

Plusieurs pièces de bijouterie viking, certaines contenant de l’or, ont été découvertes sur le site d’une ferme au Danemark qui daterait d’au moins 1300 ans. Bien que les Vikings aient une réputation populaire de pillards, ils étaient aussi agriculteurs, commerçants et explorateurs, et le savoir-faire de ces bijoux démontrent leurs compétences artistiques. Les archéologues, travaillant avec des volontaires, ont utilisés des détecteurs de métaux pour trouver les bijoux dans différents endroits dispersés au travers de la ferme au Zealand, la plus grande île du Danemark. Les vestiges du site, qui s’appellent maintenant Vestervang, datent de la fin du VIIe au début du XIe siècle. La découverte de tels bijoux somptueux sur le site d’une modeste ferme est une énigme, disent les archéologues. La raison pour laquelle la ferme renfermerait un tel trésor vient peut-être de la proximité d’un site légendaire.

Une tête d’animal en forme de cœur

Le plus spectaculaire des exemples est de 73 mm de long et montre l’image d’un animal à tête en forme de cœur avec des oreilles arrondies et des yeux circulaires, écrit l’archéologue Ole Thirup Kastholm, du musée de Roskilde, dans un article publié dans le plus récent des numéros du Journal danois d’archéologie. La pièce, en alliage de cuivre, peut faire partie d’un collier. « Le cou est orné d’une sorte de collier de perles », écrit Kastholm. « Au-dessus des pattes avant des créatures, les articulations du coude et des pattes ou des pieds à trois doigts saisissent maladroitement par l’arrière ce qui pourraient être des jambes postérieurs ou des ailes. » L’objet avait probablement à l’origine trois figures similaires, mais seulement une survit. En plus de l’animal, l’artéfact, peut-être un pendentif, montre aussi trois figures masquées, chacune avec une « moustache tombante ». Une « marque circulaire est observée entre les sourcils et au-dessus de ça, deux oreilles ou cornes émergent, donnant au masque humain un caractère animal », écrit Kastholm. Il dit que l’animal lui-même semble être anthropomorphique, quelque chose d’habituel dans l’art viking. « Cependant, certaines de ces images anthropomorphiques, pourraient passer pour des représentations d’actions « chamaniques », c’est-à-dire comme médiateurs entre le monde « réel » et un « autre » monde », écrit Kastholm dans un e-mail à LiveScience. Il ne peut pas dire avec certitude qui l’aurait porté, mais c’est « certainement quelqu’un en lien avec l’élite de la période viking ».

Un mystère chrétien en or

Une autre mystérieuse pièce de bijouterie trouvée à Vestervang est une croix chrétienne et elle semble avoir été créée en Europe continentale quelque part entre 500 et 750, précédant la période viking de la ferme. « La décoration consiste en une roue centrale avec une croix en relief, incrustée d’or pressé en une forme de gaufre. L’or gaufré est recouvert dans certaines zones par du verre rouge transparent ou des pierres semi-précieuses, formant ainsi une croix à branches égales », écrit Kastholm dans son article. Comment l’artéfact est arrivé dans une ferme de la période viking préchrétienne est un mystère. Un voyageur chrétien l’aurait apportée à Vestervang, ou une personne non-chrétienne du site l’aurait acquise par échange. L’objet a pu être utilisé comme broche, et Kastholm dit qu’une femme de « haut rang » l’a peut-être portée sur sa robe. Il « nous parle des relations étroites et des réseaux entre le sud de la Scandinavie et le continent européen à la fin de l’âge du fer, avant le temps de la christianisation », écrit Kastholm dans l’e-mail.

De la riche bijouterie sur un site modeste

Ces découvertes laissent les chercheurs avec un mystère. Que font de si riches bijoux dans un modeste site agricole ? La réponse serait liée à un site légendaire, nommé Lejre, situé à environ 10 km au sud sud-est de Vestervang, à pas plus de 3 heures à pied ou en bateau. « La légende dit que c’était le lieu où la première dynastie danoise, les Scyldings, eut son siège royal », écrit Tom Christensen, aussi du musée de Roskilde, dans un article publié dans le livre « Recherche sur les sites et littoral dans la région du sud de la mer du Nord » (Verlag Marie Leidorf, 2010). Il note que certains membres de cette dynastie apparaissent même dans le célèbre poème « Beowulf ». Les recherches archéologiques ont révélé que Lejre semble être un riche site. En 1850, un trésor constitué de « quatre récipients en argent, une pierre à aiguiser, un poids, un collier et un lingot d’argent en forme de disque » a été trouvé dans les proches collines, selon Christensen. Un monument de 86 mètres de long fait de pierres arrangées en forme de bateau a aussi été reconstitué lors de fouilles plus tardives. La présence de ce site royal proche de Vestervang expliquerait la présence des riches bijoux nouvellement trouvés dans la région de Vestervang, mais les cartes d’avant le développement montrent deux villages proches du site avec « Karleby » dans leurs noms, quelque chose qui signifierait que leur territoire a été donné aux serviteurs du chef de Lejre. « L’ancien terme scandinave karl, correspondant à l’ancien anglais ceorl, renvoie à un membre de l’escorte guerrière professionnelle du roi, la hird », écrit Kastholm dans son article. Ensemble, la riche bijouterie trouvée à Vestervang, la proximité du site de Lejre et la présence de deux proches villages portant le nom de Karleby montrent quelle vie pouvait être menée à Vestervang. Il « semble probable que le site de Vestervang était une ferme contrôlée par un supérieur de Lejre et donné à une génération de serviteurs, c’est-à-dire à un karl de la hird », écrit Kastholm. « Ceci expliquerait le caractère extraordinaire des trouvailles contrastant avec les traces assez ordinaires du site. »

 

Par Owen Jarus, contributeur à LiveScience, 24 juillet 2013.

Source et pour voir les photos des pièces archéologiques : http://www.livescience.com/38396-viking-jewelry-unearthed-in-denmark.html


Dernière mise à jour: 08-09-2013

Publié dans : Nos Articles, Archéologie

Commentaires utilisateurs (0) Fil RSS des commentaires

Aucun commentaire posté

Ajouter votre commentaire